Avec 20 % de Français souffrant d’un excès de cholestérol, l’hypercholestérolémie s’impose comme un trouble qu’il ne faut pas négliger. Cette maladie présente la particularité de ne pas être visible sans un contrôle sanguin. Absence de symptômes… sauf quand la situation s’aggrave ! Face aux risques induits, faire baisser le cholestérol, du moins le « mauvais cholestérol », c’est diminuer les maladies cardiovasculaires… Mais avant tout, quelques explications pour mieux comprendre ce dont il s’agit…

Cholestérol : de quoi s’agit-il ?

Corps gras que l’on retrouve tant dans l’alimentation que dans notre organisme qui le fabrique, le cholestérol s’avère, contre toute attente, un élément essentiel. En effet, celui-ci contribue à la synthèse de différentes hormones, ainsi que la structure de la membrane entourant les cellules.

Le cholestérol se scinde en deux parties :

  • le cholestérol HDL, qui n’est autre que le « bon cholestérol », permettant de stimuler l’élimination par le foie d’un excès de ce corps gras ;
  • le cholestérol LDL, alias « mauvais cholestérol », qui contribue à la formation de dépôts à même la paroi des artères.

Cette distinction est essentielle pour mieux comprendre le fonctionnement de ce corps gras. Il ne s’agit pas d’une maladie à proprement parler, mais d’un risque pour d’autres maladies des vaisseaux ou cardiaques.

En l’occurrence, un taux trop élevé, cumulé pendant plusieurs années, peut provoquer une athérosclérose. Cette maladie ne présente aucun symptôme jusqu’à ce que la situation s’aggrave. Un excès de cholestérol nécessite donc un traitement spécifique et des mesures diététiques adaptées, mais encore faut-il l’identifier en prévention. Sans contrôle préalable, l’apport en nutriments et en oxygène s’amoindrit et entraine, à terme, des symptômes pouvant être graves.

Excès de cholestérol : quels sont les symptômes et les risques ?

Les symptômes d’un excès de cholestérol

Comme indiqué précédemment, il n’existe aucun symptôme spécifique pour suspecter un excès de cholestérol dans le sang. Nous vous recommandons de procéder à des analyses régulières pour vous en assurer. Les symptômes n’apparaissent, en effet, qu’à partir du moment où des complications surviennent. Ces complications se traduisent par un rétrécissement des artères et une mauvaise circulation sanguine. Ceci peut conduire à une angine de poitrine, un caillot sanguin, une artère bouchée, un infarctus, un accident vasculaire cérébral ou une insuffisance rénale.

À titre d’exemple, les symptômes d’une maladie cardiovasculaire, liée à un excès de cholestérol, peuvent être de natures très différentes. Douleurs à la poitrine, avec une sensation d’oppression… douleurs dans les mollets… essoufflements et palpitations… fièvre et maux de tête… troubles de la vue… perte de force au niveau du visage… nausées et vertiges…

Les risques d’un excès de cholestérol

Si le cholestérol est essentiel pour le bon fonctionnement de votre organisme, le cholestérol LDL, chargé de son transport vers les cellules, doit rester à un taux raisonnable, soit un taux total allant jusqu’à 2,5 g/l pour un adulte. En cas d’excès du LDL, à savoir une hypercholestérolémie, le premier risque porte sur des accidents cardiovasculaires, comme :

  • l’infarctus du myocarde, résultant d’artères coronaires bouchées ;
  • une artériopathie des membres inférieurs ;
  • un anévrisme artériel, impliquant une déformation des artères ;
  • un accident vasculaire cérébral, résultant d’un blocage du sang dans les artères du cerveau.

Face à ce risque, rappelons que le bon cholestérol (HDL) permet d’éliminer une partie de l’excès. Il doit donc rester à un niveau élevé dans le sang pour assurer cette protection et éviter que des vaisseaux sanguins se bouchent.

Excès de cholestérol : quelles solutions ?

Un contrôle régulier du dosage de cholestérol

Vous l’aurez compris ; la première mesure à adopter est d’abord de vérifier ce taux de cholestérol par une analyse de sang. Celle-ci doit être effectuée à jeun (aucune boisson ni nourriture pendant 12 heures). Cette analyse permet de mesurer le taux de cholestérol total, ainsi que le taux HDL et le taux LDL, et le taux de triglycérides.

Sauf cas particulier, nécessitant des analyses particulières, nous vous recommandons une première analyse dès l’âge de 30 ans. Celle-ci vous permettra d’effectuer un dépistage d’hypercholestérolémie familiale. Ensuite, une analyse peut avoir lieu tous les cinq ans et passer à une durée de trois ans à partir de 50 ans.

Bon à savoir : en cas de diabète, cette analyse doit être effectuée tous les ans.

Attention également : un excès de cholestérol n’est pas lié au poids, même si l’obésité est un facteur de risque. Une alimentation déséquilibrée ou un phénomène familial peut entrainer une hypercholestérolémie et, de fait, toucher même des personnes minces. D’autres facteurs de risque doivent être pris en compte, notamment l’hypertension, le tabagisme, un antécédent familial, etc.

Adopter les bons réflexes pour diminuer l’hypercholestérolémie

Pour réduire le taux de cholestérol LDL, différentes actions doivent être mises en place.

Une alimentation saine et équilibrée

Moins de graisses saturées…

La réduction de cet excès passe naturellement aussi par l’alimentation. Celle-ci devra être saine et équilibrée, en diminuant d’abord l’apport global de graisses saturées (viandes, charcuterie, œufs, beurre…) et en augmentant la part des fibres et des glucides complexes. En d’autres termes, l’apport de graisses, qui contribuent à l’excès de mauvais cholestérol, doit représenter 35 % maximum des calories totales consommées.

Plus de fruits et légumes…

Privilégiez donc les féculents, les fruits et les légumes. Les fruits en l’occurrence possèdent de nombreux bienfaits. Riches en fibres, ils jouent un rôle fondamental pour le contrôle du cholestérol. La Fédération française de Cardiologie recommande de consommer chaque jour au moins une portion de crudités, une portion de légumes verts et deux fruits frais.

Bon à savoir : les fruits riches en pectine, comme les oranges, les pamplemousses, les oranges et les pommes, permettent une meilleure régulation.

Plus d’acides gras insaturés…

Privilégiez également les acides gras insaturés qui permettent de diminuer le taux de cholestérol total et, de fait, du cholestérol LDL. On les retrouve notamment dans les huiles végétales, les fruits secs oléagineux et les poissons gras provenant des mers froides.

Moins de sel

Par ailleurs, les médecins recommandent une consommation de sel limitée à 6 g par jour, sachant que l’alimentation de base apporte 2 g par jour en moyenne. Pour un taux mieux contrôlé, vous devrez donc rester attentif pour ne pas dépasser cette limite.

Pour une alimentation variée et contrôlée

Plus globalement, favorisez une alimentation variée, composée de féculents, de laitages maigres, de légumes, de fruits, de viande, volaille ou poisson. Lorsque vous faites des courses, vérifiez bien les étiquettes des articles achetés, qui permettent de savoir précisément leur composition. Ceci vous permettra de réduire significativement votre consommation de lipides.

Une bonne hygiène de vie

À l’instar de l’alimentation, c’est bien votre vie qui doit être équilibrée. À ce titre, nous vous conseillons un arrêt du tabac et une modération de la consommation d’alcool.

En parallèle, commencer une activité sportive peut aussi contribuer à la baisse du LDL. Les séances de sport doivent être de 30 minutes au moins pour avoir un effet positif sur le cholestérol HDL.

Bon à savoir : boire un ou deux verres maximum d’alcool par jour peut augmenter jusqu’à 15 % le taux du bon cholestérol.

Anticipez…

Pour rester toujours alerte sur cette question, nous vous conseillons de faire preuve d’anticipation. Tout d’abord, fixez-vous une valeur cible avec l’aide de votre médecin dans le cadre d’un bilan spécifique. Sur la base des résultats obtenus, vous pourrez mettre en place un programme adapté à votre situation et à l’amélioration visée.

Par ailleurs, pour éviter tout risque d’hypertension artérielle et de lésions cardiaques, surveillez par la même occasion votre tension artérielle de manière régulière.

Faites appel à la nature

La nature regorge de solutions naturelles pour tous les types de maux, y compris l’excès de cholestérol.

Les oméga 3 par exemple représentent un ensemble d’acides gras polyinsaturés, ayant une action bénéfique sur votre état de santé. Cet ensemble permet une meilleure régulation du cholestérol HDL par rapport au cholestérol total. Il protège également les parois artérielles de tout risque de formation de caillots et contribue à l’élimination des dépôts. En plus d’une alimentation saine, vous pouvez opter pour un complément alimentaire oméga 3, pour vous protéger de ces risques.

Les phytostérols, de leur côté, regroupent un ensemble de lipides végétaux, avec une structure chimique similaire à celle du cholestérol. Ces derniers diminuent l’absorption intestinale du LDL vers le sang. On les retrouve dans les oléagineux, les céréales, les huiles végétales et les légumineuses. L’huile de riz contient d’ailleurs nombre d’antioxydants, de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments.

La levure de riz rouge est un champignon contribuant à diminuer l’excès de graisse dans le sang. Rappelons que le riz rouge détient cette couleur particulière du fait d’une mutation génétique naturelle. Il est tout particulièrement apprécié pour ses vertus contre l’excès de cholestérol. La levure qui en est extraite inhibe ainsi la synthèse du cholestérol.

On retrouve également la vitamine B3 (Niacine) qui permet de dégrader les glucides, tout en jouant un rôle dans la synthèse des acides gras et en contribuant à la baisse des triglycérides. Enfin, le policosanol, un principe actif extrait de la canne à sucre ou du riz, aurait un rôle essentiel dans la prévention des risques cardiovasculaires.

Blog France Brior- Catégorie santé et bien-être - réduire son taux de cholestérol en quelques semaines

Laissez un commentaire

Les actualités du Blog France Brior!

Articles inédits.

Créations uniques et naturelles!

Et surtout efficaces.

Zinc+ complément alimentaire beauté France Brior
Aperçu rapide

Zinc+

21,50  Ajouter au panier
Complément alimentaire Tribulus France Brior
Aperçu rapide

Tribulus

17,90  Ajouter au panier
Complément alimentaire Vigne Rouge France Brior
Aperçu rapide

Vigne rouge

21,90  Ajouter au panier
Complément alimentaire Vinaigre de Cidre France Brior
Aperçu rapide

Vinaigre de cidre

22,90  Ajouter au panier
Pop up newsletter - visuel desktop

10% de remise immédiate

Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir nos derniers conseils et astuces beauté bien-être, ainsi que des promotions et offres exclusives !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.